samedi 12 mars 2016

C'est pas glamour, mais c'est la vie ...

Vous le savez maintenant, après les soins pour la peau et les cheveux, les shampoings et gels douches, etc etc, je suis passé au naturel à 100% maintenant au niveau des cosmétiques. Lily Lolo est ma marque préférée et je ne cesserai jamais de vous la recommander si vous voulez vous embellir tout en prenant soin de votre peau. Je suis fière de ne plus utiliser tous ces produits gavés d'ingrédients issus de l'industrie pétrochimique, et j'ai poussé ça jusqu'aux serviettes hygiéniques.

D'un poing de vu écologique, l'idéal bien évidement serait que j'arrive à dégager les protections à usage unique pour, pourquoi pas une cup, mais pour le moment je ne suis pas prête à utiliser ce genre de chose. Plus tard pourquoi pas.

Donc en attendant, j'ai dit au revoir à Always, Nana et compagnie.

Car j'ai eu comme un déclic suite à une émission télé - ne me demandez pas laquelle, je serais incapable de me souvenir du titre. J'aime connaitre les compo de mes produits de beauté / soins, et de ce que je mange, alors mes serviettes périodiques, y a quoi dedans ? Et il est affolant de constater qu'on en sait rien, à part qu'elles sont fortement composées de saloperies chimiques. La matière, c'est quoi ? Du coton ? Et ces fameuses barrières qui empêchent le liquide se faire la malle sur les côté, c'est quoi ? Et ils utilisent quoi pour prétendre que leurs serviettes sont super absorbantes ?
Autant des questions que je ne voulais plus sans réponses. Et ces réponses font peurs...


Les gels dits « super-absorbants », ce sont des cristaux de polyacrylate de sodium, un polymère absorbant. Ajoutez à cela de l'aluminium, des alcools, des additifs, des parfums, des hydrocarbures, du chlore, du plastique, et autres dérivés de pétrole.

Voilà donc un véritable scandale car nous, les nanas, on n'a pas le choix : tous les 28 jours, c'est le retour des anglais et les serviettes hygiéniques ou tampons sont des éléments indispensables à avoir dans nos salles de bains. Et donc, tous les mois, pendant quoi 40 à 50 ans, on se colle tous ces trucs dégueux sur la foufoune ? J'aime bien ce mot, c'est mignon ! Et quand on sait que la paroi vaginale est très absorbante, et bien toutes ces toxines dangereuses polluent gaiment notre organisme, et s'accumulent, année après année.


J'ai donc dit stop et je me suis tournée sans hésiter donc vers une marque bio, Natracare, organique et naturelle, garantie sans plastique, sans chlore, sans parfum et, pour ma bonne conscience, naturellement biodégradables.
Sa composition est donc toute simple : du coton et uniquement du coton.

Et bien je peux vous dire que ces serviettes là n'ont rien à envier à toutes les grandes marques qui envahissent les rayons de supermarchés : la protection est optimale et surtout les filles, pas d'irritation en fin de règles. Vous savez, quand ça commencent à gratouiller et qu'on a qu'une envie, balancer sa serviette par dessus son épaule ou par la fenêtre, et bien là, absolument aucune gêne. Elles se font oublier, elles sont douces, bref, je ne regrette absolument pas mon achat test. Car cet achat test devient donc à partir de ce jour, un achat régulier que je compte renouveler jusqu'à ma ménopause.

Surtout qu'il n'y a aucune excuse pour ne pas se tourner, si ce n'est vers cette marque, vers  le naturel en tout cas, car elles sont facilement disponibles en magasins bio et ne coûtent pas plus cher qu'une marque conventionnelle : 3,15 euros les 10 serviettes !

8 commentaires:

  1. C'est vrai qu'on n'y pense pas mais ton article m'a convaincue !

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est une grande problématique du moment... J'ai acheté un paquet natracare pour tester je me dis que c'est toujours mieux que les conventionnelles, surtout qu'après analyse certaines protections contiennent du désherbant. Chouette hein??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment une honte de nous empoisonner la santé comme ça !

      Je suis bien contente d'avoir découvert cette marque, franchement je ne reviendrais plus aux marques traditionnelles !

      Supprimer
  3. Qu'est ce qui te freine avec la cup?
    Vraiment ça à révolutionner ma vie et je n’imagine pas une seconde utiliser autre chose. Rien que d'y penser...beurk ça m’écœure!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien je ne sais pas, la peur de l'inconnu peut être !!! Pourtant je lis plein d'avis de filles comme toi qui adorent la cup et ne reviendraient jamais en arrière...
      Mais, l'insertion, le retrait quand c'est plein, moi c'est ça qui me dégoûte. Bon tu me diras c'est pas moins appétissant qu'une serviette imbibée mais voilà, avoir quelques chose dans le corps toute la journée, je ne sais pas si c'est vraiment bon à la longue... On a beau dire que les risques d'allergies sont minimisés etc, mais n'a pas encore le recul nécessaire malgré tout...
      Je suis un peu partagée, j'ai bien envie de tenter parfois mais j'ai toujours connu les serviettes alors changer mes habitudes comme ça, ça va me demander du temps ! Ce que j'aimerais par contre c'est être capable d'utiliser la méthode du flux instinctif, ça c'est la vraie liberté !!!

      Supprimer
  4. J'ai très envie d'abandonner les serviettes traditionnelles tout comme toi!!
    J'avais pensé aux serviettes qui se gardent, une amie en a et apparemment c'est chouette! (parce que la cup ça me donne pas envie haha)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la cup ne me branche pas non plus finalement ! ^^
      Non vraiment j'ai trouvé mon bonheur avec ces serviettes que je te recommande vivement ! Depuis que j'ai posté cet article, je n'utilise plus qu'elles ! :)

      Supprimer