dimanche 20 septembre 2015

Dis moi ce que tu manges et je te dirai qui tu es

J'avais envie de vous parler ici de mes habitudes alimentaires. Je pense en faire plusieurs articles parce qu'il y a des tas de sujets à traiter et surtout, j'en apprends un peu plus tous les jours. L'alimentation, c'est un truc qui me passionne. J'adore connaître les intérêts nutritionnels de ce que je mange, j'adore décortiquer les étiquettes pour connaitre les compositions d'un produit, sa teneur en sel, en sucre, etc...
La majorité des gens ne le font pas parce que ça les saoulent ou parce qu'ils s'en foutent, moi je n'ai pas envie d'être une consommatrice aveugle qui se rend malade à manger de la merde alors je fais très attention à ce que je mets dans mon assiette.

Tout est parti de ma peau. L'alimentation joue son rôle dans ce que l'on ingère, du coup j'ai fait des tas de recherches pour me nourrir de manière à améliorer l'était de mon teint : éviter les boutons, la brillance... Pas mal de personnes, et même certains médecins continuent de dire qu'il n'y a pas de lien entre ce que l'on mange et l'état de santé de sa peau, moi je peux vous dire que oui, il y en a un. Pas pour tout le monde peut être, parce que certains se gavent de merdes et n'ont malgré tout aucun défauts, et d'autres, comme moi, sont des éponges à saloperies et tout ressort sur leur visage. Sans parler de l'eczéma sur le reste du corps.

J'ai donc fait pas mal de recherches et en ai appris de bonnes pour améliorer ma peau.


J'ai commencé par bannir de mon alimentation, les produits laitiers. En effet, les yaourts, la crème fraîche, le beurre et tout ça, rien à voir avec les pubs vous vantant les bienfaits de trois produits laitiers par jour, c'est un mensonge qu'on vous balance uniquement pour vendre et vous faire consommer. Si l'envie me prends de manger du fromage ou autre, je me tourne à chaque fois vers du chèvre ou brebis, des laits issus de petits animaux, beaucoup moins nocifs pour l'homme que celui de la vache. Mais ça reste rare. Je vous ferai un article détaillé là dessus plus tard.


J'ai également supprimé tout ce qui est raffiné : plus de sucreries, de saloperies transformées, plus de plats préparés trop gras, salés, sucrés, plus de friandises, gâteaux et autres merdes industrielles. Je vous vois de là vous dire "mais merde, elle se fait jamais plaisir ?!" Au début, de temps en temps, je mangeais encore un croissant ou un cookie, maintenant, j'en ressens de moins en moins l'envie. Au contraire, je n'arrive presque plus à manger sucré. Je ne me prive absolument pas, c'est juste que cela ne me dit plus rien du tout. C'est comme si j'étais sevrée, car oui, le sucre appelle le sucre, plus on en mange et plus on en veut !
J'évite également tout ce que est blanc : pain blanc, riz blanc, pâtes blanches, etc... Je privilégie le complet. Ce qui revient à ce que j'ai écrit plus haut : j'évite au maximum tout ce qui a été transformé. Je mange le plus brut possible. A tel point que j'ai simplifié au maximum ma façon de m'alimenter, j'achète brut : plus de surgelés, de boîtes... J'achète des légumes que je transforme et cuisine moi même. Comme ça, je sais ce qu'il y a dedans.


Bref, j'ai maintenant du mal à manger un truc qui n'a pas d'intérêt pour mon corps et qui au contraire pourrait lui nuire. Je n'ai plus envie de m'empoisonner sous prétexte de me faire plaisir. Parce que ne croyez pas que je ne me fais pas plaisir avec ce que je mange ! Bien au contraire ! Je peux comprendre que vous puissiez trouver étrange qu'on puisse se régaler avec des épinards à la crème de soja accompagné de tofu cuisiné à la provençale, et pourtant, j'en suis la preuve vivante : j'adore ça !

Croyez-moi, les goûts, ça se modifient, ça évoluent !

Et depuis donc, je découvre tous les jours des nouvelles choses, l'intérêt positif de pas mal de produits qui ont un goût exquis et que pourtant pas mal de personnes ignorent parce que les goûts sont formatés par les publicités. Sans parler de l'état de ma peau qui s'est considérablement amélioré - car oui, n'oublions pas qu'au début, je faisais ça pour ça quand même ! Mes boutons ont disparus à 95%. Avant j'en trainais constamment sur le menton : il ne se passait pas une journée sans qu'un ne sorte ! Certes, ce n'était pas une acné sévère, mais se trimballer encore des spots à 30 ans passés, c'est quand même super chiant. Donc depuis, les seules fois où sortent un indésirable, c'est au moment des règles. Et encore, c'est un, voire deux, et c'est tout petit, et surtout, plus de micro kystes douloureux. Bref, je prends le bon chemin, je suis contente et forcément, ça me pousse à être toujours plus vigilante et rigoureuse, tout ça sans me frustrer pour autant puisque ce sont ces résultats plus que positifs qui me motivent tous les jours !

Je viendrais régulièrement faire des articles sur ce sujet là. Pas pour faire la morale mais parce que ça me passionne tout simplement, et peut être pourquoi pas, faire ouvrir les yeux à certains sur les merdes qu'on met dans nos assiettes !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire