lundi 30 septembre 2013

Et voilà. Breaking Bad et Dexter, c'est fini..

Pour toujours.. Et oui en effet, après respectivement 5 et 8 saisons, ces deux merveilles du petit écran ont ce mois-ci tiré leur révérence de manière tout à fait définitive.. Snif.

Un plus gros snif toutefois pour Breaking Bad. Car en effet, contrairement à Dexter, cette série ne m'a jamais déçue et m'a toujours tenue en haleine tout au long de ses cinq saisons.


Breaking Bad, c'est la série qui a su s'arrêter à temps, au sommet de sa gloire. Je n'ai pas préféré une saison à une autre parce que toutes se valaient largement. On a vu au fil de ces cinq années l'évolution de Walter White. Parti d'une vie basique, d'une profession ordinaire, il est devenu un vrai baron de la drogue, capable de faire trembler les pires truands de la région rien qu'à l'évocation de ce surnom  qu'il s'est donné : Heisenbreg. Ce cancer, cette excuse pour fabriquer cette méthamphétamine, a bouleversé sa vie, fait de lui un être violent, capable de tuer sans sourciller, de mettre à jour des plans machiavéliques pour se sortir des situations les plus tordues, de manipuler les gens qui l'entourent pour arriver à ses fins. Breaking Bad, c'était donc une idée originale, un brin dérangeante..  C'était aussi Bryan Cranston -parfait, que l'on a eut plaisir à retrouver dans un rôle tout à fait différent de celui qu'il interprétait dans Malcolm. C'était une relation intense d'amour et de haine entre lui et Jesse Pinkman, son fils spirituel qu'il a détruit mais jamais cessé d'aimer. C'était donc cinq saisons sans temps morts et pleine de surprises où l'on ne voyait rien venir. Breaking Bad, c'était une fin absolument dramatique.


Attention, spoil à venir sur le dernier épisode alors évitez les lignes qui suivent si vous êtes à la traine dans le visionnage sinon, tant pis pour vous !

Une fin dramatique donc, émouvante et terriblement réussie. Là où l'on croyait W.W devenu froid et calculateur, méprisable voire détestable on retrouve un homme qui a su garder une pointe d'humanité au fond de lui, un homme reconnaissant son égoïsme et prêt à mettre ceux qu'il aime à l'abri du besoin et de tout danger. Avant de partir, W.W veut régler ses comptes. Il veut apporter le confort financier à sa famille, il veut tuer les assassins de Hank, il veut libérer Jesse de ses geôliers bref, il veut faire le bien après tout le mal qu'il a pu faire, après toutes les vies qu'il a pu détruire. Et cet épisode, bien que violent et tendu, débordait d'émotions. Un dernier au revoir à sa fille, un regard suppliant et aimant à Jesse et une dernière caresse à ce baril au milieu d'un labo de méthamphétamine. Une main ensanglantée sur un reflet flou et mourant avant de tomber à terre avec pour fond musical Baby Blue du groupe Badfinger, dernier clin d'oeil envers sa création, son bébé qui a fait de lui un homme puissant, craint, respecté, un homme qu'il a reconnu égoïstement aimé être.. Une fin attendue, pas de surprise, mais une fin logique, violente et terriblement émouvante. W.W devait mourir, d'une balle dans le corps ou de son cancer, mais il devait partir. Je suis triste de savoir que plus jamais je ne suivrai les aventures d'Heisenberg mais je suis en même temps rassurée et contente de ce final grandiose et de cette fin qui arrive au bon moment, avant que la série ne lasse et perde de son génie.

Fin du premier spoil, vous pouvez reprendre votre lecture tranquillement !


Dexter par contre, je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais je crois qu'il était temps qu'elle se termine. Oui, elle commençait sérieusement à s'essouffler, beaucoup de fans disent même qu'elle a perdu de sa qualité après la quatrième saison. Je suis plutôt d'accord hélas, d'autant plus que cette huitième et dernière saison confirme la chose. Je ne l'ai pas trouvée mauvaise, loin de là, mais elle m'a laissé un goût de "vite torché". Trop de choses se sont déroulées trop vite, trop de personnages pas assez travaillés, qui apparaissent pour mourir aussi vite qu'ils se sont pointés, trop d'incohérences par rapport à l'histoire de la série, et le pire : je me suis ennuyée parfois.. J'attendais quand même une fin dramatique à souhait, je m'attendais à en prendre plein les yeux, à pleurer toute les larmes de mon corps et bien que nenni. Je suis partagée ente deux sentiments : la surprise et la déception.

Attention, deuxième spoil concernant le dernier épisode et la toute fin donc ne lisez pas les lignes qui suivent si vous n'êtes pas à jour dans votre visionnage !

Comme pas mal de personnes l'avaient vu venir, Debra meurt. Elle prend une balle et fini comme un légume, branchée à tout un tas de tuyaux qui la maintiennent en vie de manière artificiel bref, elle est perdue. C'est là que Dexter prend la décision de la débrancher. Il entre dans l'hôpital, la sort de son lit sous un drap et se balade comme ça dans les couloirs sans que cela n'interpelle qui que ce soit.. -wtf ? Là, il prend son bateau, navigue sur les flots, et la jette dans l'océan. Le tout sans aucune émotion. Cela m'a fait absolument ni chaud ni froid. Même pas une petite boule dans la gorge après huit années à s'être pourtant attachée à ce personnage -même si elle commençait à me taper un peu sur les nerfs à la fin quand même mais bon- je suis donc tout à fait restée indifférente à tout ça, trouvant même ces quelques scènes plutôt grotesques. Je sais pas, tu débranches quelqu'un, ça alerte bien une infirmière quelque part mais non, tu te balades avec un corps sous un drap dans tes bras, ça ne choque personne.. Soit..

Quand à la toute fin, elle me laisse perplexe, je ne sais trop quoi en penser. Je vous avoue qu'au début j'ai été extrêmement déçue. En effet, Dexter fini bucheron probablement au Canada, seul. Ok, pas vraiment le final explosif que tout le monde espérait. Plusieurs possibilités étaient attendues et deux particulièrement : qu'il meure ou qu'il se fasse arrêter. C'est d'ailleurs le côté positif que l'on peut trouver à cette fin : finalement, elle m'a surprise. Parce qu'avouons que personne ne s'attendait à ce qu'il choisisse délibérément de s'isoler afin de protéger les personnes qu'il aime de lui même. Là où ça coince, c'est la façon dont ça a été fait. A la va vite. Une séquence rapidos, un plan fixe de quelques secondes sur Dexter et hop, comme ça s'achèvent huit saisons. Nous laissant une impression d'un scénario négligé : "allez c'est bon les mecs, on fait ça comme ça, si ça leur plait pas aux trous duc' qui regardent, bah c'est pareil, moi j'en ai marre j'ai la dalle, je vais bouffer.." Ouais, comme si les scénaristes n'avaient qu'une hâte, torcher la chose au plus vite. Dommage, grosse déception que cette fin donc..

Fin de spoil les gars.

Voilà, en bref Dexter c'était et ça restera toujours une idée originale qui a crée une jolie polémique à son lancement : suivre le quotidien d'un tueur en série, découvrir sa vie, ses émotions.. Dérangeant, troublant mais terriblement addictif. C'était un Michael C.Hall magistral tout au long de ces huit saisons, un mec qui a réussi à nous faire ressentir de la sympathie pour une espèce d'être humain que n'importe quelle société exècre. Un générique culte que je ne zappais jamais -et c'est bien le seul. Dexter, c'était tout ça.. Dommage qu'après la saison quatre, plus rien nous surprenait, tout était déjà vu comme si les scénaristes avaient préféré se reposer sur leurs lauriers plutôt que d'oser et de changer de cap. Et ce jusqu'au final décevant, trop vite réglé voire négligé. J'ai aimé Dexter, et malgré ces nombreux défauts, cette série restera longtemps dans mon top 5 dont Breaking Bad, est et restera longtemps la numéro 1 parce qu'il faudra être vraiment balaise pour la détrôner.. Sur ce, je m'en vais me mettre en boule dans mon lit et pleurer un peu..!

10 commentaires:

  1. Je voulais reprendre les Breaking Bad, vu que j'avais attendu la suite avec impatience, mais j'ai résisté, et maintenant que c'est bouclé je vais tous me les regarder d'une traite !!! Et sa va me fendre le coeur que sa se termine, mais il vaut mieux arrêter au sommet de sa gloire comme tu dit. Pour moi aussi c'est une des meilleures séries.

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est ce que j'aimerais faire des fois avec certaines séries mais j'avoue que j'ai jamais la patience d'attendre !
    Breaking Bad en tout cas c'est sûr que je vais me la re-regarder dans les mois qui suivent !!!

    RépondreSupprimer
  3. Sur allociné, ils ont fait un article où l'ex scénariste de Dexter raconte sa version de la fin. En la lisant, j'me suis dit que ça aurait été une fin épique du coup j'ai un sacré goût amer dans la bouche en pensant à celle qu'on nous a pondu.

    Par contre pour Breaking Bad, je n'ai pas lu ton avis, je viens à peine de commencer la série (honte à moi), mais pour le moment, je n'en pense que du bien !

    RépondreSupprimer
  4. Oui j'ai lu ça aussi.. Une bien belle déception que cette fin..!

    Il n'est jamais trop tard pour se mettre au visionnage d'une série mythique ;)

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'ai été touchée par la fin de Dexter. Pas déçue, pas ravie, mais touchée. Surtout concernant Debra.
    Quant à BB, je ne l'ai tout simplement pas vu puisque je suis honteusement à la traine !!!!

    RépondreSupprimer
  6. J'ai du m'arrêter à la saison 2 de Breaking Bad mais je la reprendrai; c'est une des rares séries qui valent la peine (oui, disons que j'ai déjà beaucoup de mal à regarder tous les films nécessaires à mes études et ma culture donc les séries j'évite) d'être accro à ce point.... Avec Game of thrones, évidemment :P

    RépondreSupprimer
  7. Justement c'est génial, tu vas pouvoir te faire un marathon Breaking Bad ! J'attends une bonne année et je me refais la totale d'une traite !!! Y a de quoi être accro en effet !!!

    RépondreSupprimer
  8. Ah là là ! Avec mon chéri on est désespérés que Breaking Bad ce soit fini... On adorait aussi ! Jamais déçus, contrairement à Dexter, je partage ton point de vue, la fin nous a déçus et un peu frustrés... Mais bon, on a démarré la saison 3 de American Horror Story je ne sais pas si tu connais, c'est barré mais vraiment bien ! A plouche ;-)

    RépondreSupprimer
  9. Oui je connais mais hélas je n'accroche pas trop à cette troisième saison du coup j'ai un peu lâcher l'affaire !
    Et puis oui, Breaking Bad, à jamais numéro un dans mon petit coeur de sérivore !!!

    RépondreSupprimer